Réduire son impôt sur le revenu avec le dispositif Pinel

Introduit par la loi de finances de 2015, le dispositif Pinel fait beaucoup parler de lui pour les avantages fiscaux qu’il permet d’obtenir. Pour autant, dans le détail, les conditions requises pour faire un bon investissement locatif « Pinel » sont parfois méconnues. Un tour d’horizon de l’essentiel à retenir nous semble donc bienvenu.

Concrètement, de quoi parle-t-on ? Lancé dans le but de favoriser la construction de logements neufs dans les zones à forte demande et de soutenir l’immobilier locatif à travers des incitations fiscales fortes, le dispositif Pinel permet aux personnes désireuses d’investir dans un appartement neuf ou en état futur d’achèvement de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu – dans la limite de 63.000 € – allant de 12 à 21 % du montant du logement :

  • 12% pour un investisseur qui s’engage à louer son appartement pendant 6 ans
  • 18% sur 9 ans
  • 21% sur 12 ans

Pour que l’investissement locatif entre dans le cadre de la loi Pinel, il devra, dans la limite de 300.000 €, tenir compte des zones prévues par le gouvernement, nommées A, A bis, B1, B2 et C. Depuis le 1er janvier 2018, seules les zones A, Abis et B1 restent éligibles au dispositif. Vous pouvez retrouver le découpage des zones ici.

Prenons l’exemple d’Arnaud et Florence, 31 ans, mariés et déjà propriétaires de leur résidence principale et d’un appartement qu’ils ont mis en location. Ils gagnent à eux deux 6.000 € par mois et la valeur de leur patrimoine s’élève à 750.000 €. Ils paient de fait beaucoup d’impôts et envisagent, pour réduire leur montant d’imposition, de passer par un investissement locatif Pinel tout en limitant leur effort d’épargne au maximum. Nous les avons orientés vers l’achat d’un T2 à Bordeaux, financé sur 25 ans. Leur effort d’épargne final – tenant compte des frais de gestion, de l’assurance loyers impayés, des charges de copropriété, de la taxe foncière et de l’imposition sur les loyers perçus – est de 240 € par mois. S’ils souhaitent vendre leur bien dans douze ans, en tenant compte des tendances de croissance observées depuis plusieurs années, ils pourront espérer recevoir un capital de 97.000 €. Au cours de ces douze années, ils auront « gagné » 42.745 € d’impôt sur le revenu au total.

Pour en savoir plus sur les avantages du dispositif Pinel et profiter des meilleurs conseils pour réduire le montant de votre imposition, n’hésitez pas à nous contacter.