Comment bien préparer l’avenir de ses enfants ?

Comment bien préparer l’avenir de ses enfants ?

Quand on parle de préparer l’avenir de ses enfants, il existe une multitude de solutions envisageables. Parmi elles, l’épargne et l’investissement apparaissent comme des outils sûrs et efficaces pour aborder le futur sereinement. Voyons les opportunités qui s’offrent à vous.

 

Une assurance-vie au nom de son enfant

L’assurance-vie, on le verra plus bas, est un très bon outil de transmission, mais elle constitue aussi un produit d’épargne tout à fait pertinent pour financer les futurs projets de ses enfants. Il est ainsi possible d’ouvrir un contrat d’assurance-vie à leur nom. L’enfant concerné doit être représenté à la signature et, s’il a plus de 12 ans, donner lui-même son consentement signé.
Les parents peuvent dès lors effectuer des versements, sans plafond, en prévision de besoins futurs : études, achat d’un bien immobilier…

En règle générale, tout retrait avant l’âge de 18 ans est soumis à l’accord des parents, qui peuvent par ailleurs déterminer l’âge minimum auquel leur enfant pourra débloquer le capital (pas après 25 ans).

 

Une assurance-vie pour soi

Un contrat d’assurance-vie dont on est le souscripteur peut également s’avérer utile pour protéger ses proches, et par extension, ses descendants. On l’a vu plus haut, l’assurance-vie est un outil de transmission fiscalement avantageux. En cas de décès, les capitaux versés sur le contrat avant 70 ans sont transmis sans imposition, dans la limite de 152.500 € par enfant. Les fonds versés après 70 ans font, eux, l’objet d’une franchise d’impôt de 30.500 €, et la plus-value est totalement exonérée d’impôt.

Il est en outre possible, pendant la durée de vie du contrat, d’effectuer des rachats partiels (ou totaux), notamment pour financer des projets, comme les études de ses enfants.

 

Augmenter son actif successoral

Investir dans la pierre, notamment en Pinel, présente des intérêts multiples pour avantager ses enfants. En effet, au delà de la remise fiscale ou encore de la rente locative induite par le dispositif, il est possible de loger sa famille dans le logement acheté en Pinel.

Surtout, le bien vient s’ajouter à l’actif successoral de l’investisseur, augmentant d’autant la succession au bénéfice des héritiers. Cet état de fait est d’autant plus intéressant que, passée la durée d’engagement de location, le potentiel de revente avec plus-value est élevé, au vu de l’emplacement du bien dans une zone choisie pour sa forte demande en logement.

 

La meilleure solution pour anticiper l’avenir de ses enfants dépend ainsi des objectifs de chacun : investir, épargner en cas de coup dur ou directement en prévision de projets futurs. Nous sommes là pour en parler avec vous, et vous proposer les meilleurs outils pour avancer sereinement dans la vie.